Les fondations

    On ne peut poser des fondations traditionnelles, que sur un ” bon  terrain “, (sol qui peut supporter une pression de 2 kgs au cm2).

    Lorsque le terrain est de qualité, on crée des fouilles en ” rigole” dans lesquelles sera coulé le ” gros béton ” et la semelle armée.

    Si le terrain est de moins bonne qualité, on creuse des puits environ tous les 3 à 5 mètres, ( profondeur de 1 m à 5 m ), que l’on relie par des poutres appelées ” longrines “.
    Lorsque le terrain n’est pas un ” bon terrain”, il est nécessaire d’avoir recours à des pieux. La profondeur est alors supérieure à 5 mètres.
    Ces forages, réalisés par des sociétés spécialisées ont une grande influence sur le coût final de l’habitation, (entre 15 000 et 30 000 Euros ).

    Il faut donc avoir une forte motivation pour procéder à l’acquisition du terrain.

    <span class="icon-user"></span>

    joana

    Facebook comments

    Website comments